Brisées

Subst. fém. plur. Terme de vénerie.
Forme : brisiée.

Fiche manuscrite « Brisées » de M. Lachiver

Sens et références

A. – SENS PROPRE

I. Branches rompues par le veneur pour reconnaître l’endroit où est la bête (Lachiver).

  • 1354-77 « Quant tu fais ta queste parmi les fors, y faut que tu metes une brisiee a chascun carrefourc. Les brisiees sont necessaires et proufitables pour trois causes », Henri de Ferrières, Modus et Ratio, p. 32.
  • 1387-89 « Et, si il voit cerf chassable, si regarde quel part il s’enbuschera ne entrera la ou il ne le puisse plus veoir, si aille fere une brisee », Gaston Phébus, Livre de chasse, p. 161.
  • 1387-89 « Et, quant il trouvera la ou il entre au boys, gete une brisee, le bout rompu devers la ou la beste va, et ne le poursuye plus avant par mi le boys », ibid., p. 166.
  • 1481-90 « Quant de mes brisees je fuz pres, Au pied descendiz pour les querre / Et tous mes compaignons aprés, / Ausquelz montré du serf par terre », in DMF [J. de Brézé, Chasse].
  • 1606 « Brisées sont les rameaux brisez que les veneurs questant descoupent et iettent à costé parmy le chemin, pour retrouver le beste et sçavoir r’entrer en leur enceinte », Nicot, Thrésor.
  • 1769 « … branches que les Valets de Limier et les Veneurs cassent et jettent à terre pour marquer la voie de l’animal : on met le gros bout du côté où l’animal a la tête tournée », Goury de Champgrand, Traité de vénerie. Dict.
  • 1778 « Ce sont de petites branches que le Valet de limier casse, et dont il met le bout cassé du côté dont l’animal qu’il détourne a la tête tournée », Le Verrier de la Conterie, Vénerie normande. Dict.
  • 1834 « Marques que laissent les valets de limier et les veneurs dans un chemin où la bête a passé. Ce sont des branches d’arbres qui doivent être rompues et non coupées », Baudrillart, Dict. des chasses.

locutions

  1. Aller aux brisées, retourner, venir à sa brisée : se rendre sur le lieu où a été marqué le rembuché de l’animal (Bord et Mugg, Dict. cyn.), c’est-à-dire le moment où il regagne le couvert des bois.
    • 1354-77 « Pren ton limier et va aus tailles ou tu avoies veu le cerf, et va a ta brisiee », Henri de Ferrières, Modus et Ratio, p. 29.
    • 1481-90 « Pour retourner a ma brisee… », in DMF [J. de Brézé, Chasse].
    • 1884 « C’est aller attaquer », Baudrillart, Dict. des chasses.
  2. Brisée basse, haute, pendante : brisée posé à terre (basse) ou laissée pendante à l’arbre (haute).
    • 1354-77 « … que tu faces tous jours des brisiees hautes et basses aprés toy… », Henri de Ferrières, Modus et Ratio, p. 37.
  3. Brisée traversaine : brisée dont le bout brisé est tourné dans la direction où la bête est passée
    • 1354-77 « Et quant le veneur qui doit trouver le cerf vient a sa brisiee traversaine, ou le cerf se destourna », ibid., p. 36.
  4. Fausses brisées : morceaux de papier arrachés que l’on met à des branches sur les voies d’un bête pour les ôter après et tromper son compagnon (1665, Salnove, Vénerie royale. Dict.).
    • 1834 « Les brisées sont fausses quand les marques éloignent de la voie », Baudrillart, Dict. des chasses.
  5. Frapper aux brisées : faire attaquer la voie de l’animal là où il a été rembuché (Bord et Mugg, Dict. cyn.)
    • 1884 « Attaquer l’animal », Baudrillart, Dict. des chasses.

II. Par ext. Marques faites aux arbres par le passage des bêtes (Lachiver).

B. – SENS FIGURÉ

locutions

  1. Retourner sur ses brisées : reprendre son chemin et, par métaphore, retourner à son propos (1606, Nicot, Thrésor).
  2. Aller, marcher, courir sur les brisées de quelqu’un : entrer en concurrence, en rivalité avec quelqu’un, dans un domaine qui lui est propre (1632, TLF).

Étymologie et histoire

Participe substantivé de briser, « casser », le mot s’emploie surtout au pluriel ; il est attesté comme terme de chasse dès le XIIIe s. (La Chace dou cerf) sous la forme picarde brisïes (TLF). L’emploi figuré de brisées apparaît chez Corneille en 1632, tandis qu’il est attesté, entre autres, chez Lesage, Rousseau et Zola ; cet emploi reste bien vivant de nos jours (Lenoble-Pinson).

Cite this article as: Elisabeth Ridel-Granger. Brisées. In Paroles de paysans, 29/06/2020. Consulté le 28/01/2023. Disponible à l'adresse https://lexirural.hypotheses.org/2243