Auget

Subst. masc. Terme de moulin.

Fiche manuscrite « Auget » de M. Lachiver

Sens et références

I. Petite auge où tombe le grain de la trémie (DMF), d’où extrémité de la trémie d’un moulin (TLF).

  • 1408 « … le moieul, deux moises, ung pailler, deux chaiennes, l’alegouere, l’espée, la tremuye, les tremuions, l’archeure, l’auget, l’enchevestrure de la meulle », in DMF.
  • 1690 « … est aussi l’extremité de la tremie d’un moulin par où le grain coule et se distribuë sur les meules », Furetière, Dict. universel (→ Lachiver).
  • 1873-1877 « Extrémité de la trémie d’un moulin », Littré.

II. Chacun des godets destinés à recevoir l’eau qui fait mouvoir une roue hydraulique (TLF) ; loc. roue à augets : roue d’un moulin à eau composée d’augets.

  • 1873-1877 « En hydraulique, auges ou, plus ordinairement, augets, espèce de seaux ou de godets placés à la circonférence d’une roue pour recevoir l’eau qui la fait mouvoir. Les roues à augets reçoivent l’eau par-dessus… », Littré.

Étymologie et histoire

Attesté vers 1190 avec le sens de « corbeille, panier », le terme dérive de auge avec un suffixe à valeur diminutive -et (TLF).

Illustration

 

Roue à augets du moulin de Marcy (Le Molay-Littry, Calvados). © Carola Bernard, mars 2011.

 

 

 

 



Citer ce billet
Elisabeth Ridel-Granger (2020, 22 avril). Auget. Paroles de paysans. Consulté le 15 juin 2024, à l’adresse https://doi.org/10.58079/qvej